Nominations

Salle des séances

Propositions du CSM

LE CONSEIL SUPERIEUR DE LA MAGISTRATURE, dans sa formation compétente à l'égard des magistrats du siège, dispose du pouvoir de proposition pour les fonctions du siège de la Cour de cassation - premier président, président de chambre, conseiller, conseiller en service extraordinaire, conseiller référendaire et auditeur - ainsi que pour celles de premier président de cour d'appel et de président de tribunal de grande instance. Pour ces quelques 400 postes, le Conseil dispose de l'initiative. Il recense les candidatures, étudie les dossiers des candidats, procède à I'audition de certains d'entre eux et arrête les propositions.

PROPOSITIONS DE NOMINATION DE LA FORMATION COMPÉTENTE A L'ÉGARD DES MAGISTRATS DU SIEGE : PRÉSIDENCE DU TGI D'AMIENS
18 novembre 2015

La formation du Conseil supérieur de la magistrature compétente à l'égard des magistrats du siège a proposé la nomination, en qualité de président du tribunal de grande instance d'Amiens de M. Stéphane BROSSARD, actuellement président du tribunal de grande instance de Saintes. M. Brossard est entré dans la magistrature en 1990 où il a débuté en exerçant les fonctions de juge au tribunal de grande instance de Boulogne-sur-Mer, en charge du tribunal d'instance de Calais. Nommé vice-président au tribunal de grande instance de Dieppe en 1996, puis au tribunal de grande instance de Rouen en 2003, il rejoint la cour d'appel de Rouen en qualité de conseiller en 2006, avant d'exercer les fonctions de secrétaire général de la première présidence de ladite cour. Il est installé dans les fonctions de président du tribunal de grande instance de Saintes le 17 janvier 2011.

PROPOSITIONS DE NOMINATION DE LA FORMATION COMPÉTENTE A L'ÉGARD DES MAGISTRATS DU SIEGE : PRÉSIDENCE DU TGI DE FONTAINEBLEAU
18 novembre 2015

La formation du Conseil supérieur de la magistrature compétente à l'égard des magistrats du siège a proposé la nomination, en qualité de président du tribunal de grande instance de Fontainebleau de Mme Karine GONNET, actuellement premier substitut à l'administration centrale du ministère de la justice. Mme GONNET est entrée dans la magistrature en 2003 où elle a débuté en exerçant les fonctions de juge de l'application des peines au tribunal de grande instance de Melun. Elle rejoint l'administration centrale du ministère de la justice en 2007, en qualité de substitut puis premier substitut avant d'être mise à disposition du ministère des affaires étrangères et européennes, en 2011, pour exercer les fonctions de magistrat de liaison au Canada. Elle est chevalier de l'ordre national du mérite.

PROPOSITIONS DE NOMINATION DE LA FORMATION COMPÉTENTE A L'ÉGARD DES MAGISTRATS DU SIEGE : PRÉSIDENCE DU TGI DE PONTOISE
18 novembre 2015

La formation du Conseil supérieur de la magistrature compétente à l'égard des magistrats du siège a proposé la nomination, en qualité de présidente du tribunal de grande instance de Pontoise de Mme Gwenola JOLY-COZ. actuellement directrice de cabinet de la secrétaire d'État chargée des droits des femmes. Mme JOLY-COZ est entrée dans la magistrature en 1992 où elle a débuté en exerçant les fonctions de juge d'instruction au tribunal de grande instance de Saint-Nazaire. Nommée présidente du tribunal de grande instance de Mamoudzou en 2004, puis du tribunal de grande instance de Thonon-les-Bains, elle devient inspectrice des services judiciaires en 2010, où elle exercera les fonctions de secrétaire générale à compter de 2011. Elle est mise à disposition du ministère des affaires sociales et de la santé pour exercer les fonctions de directrice de cabinet de la secrétaire d'État chargée des droits des femmes depuis le 26 août 2014. Mme JOLY-COZ est chevalière de l'ordre national du mérite et chevalière de la légion d'honneur.

PROPOSITIONS DE NOMINATION DE LA FORMATION COMPÉTENTE A L'ÉGARD DES MAGISTRATS DU SIEGE : PRÉSIDENCE DU TGI DE PERPIGNAN
18 novembre 2015

La formation du Conseil supérieur de la magistrature compétente à l'égard des magistrats du siège a proposé la nomination, en qualité de président du tribunal de grande instance de Perpignan de Mme Chantal MONARD. actuellement président du tribunal de grande instance du Puy-en-Velay. Mme MONARD est entrée dans la magistrature en 1987 où elle a débuté en exerçant les fonctions de juge au tribunal de grande instance d'Albertville puis de Chambéry, chargée du tribunal d'instance de Chambéry. Nommée vice-président chargé de l'application des peines au tribunal de grande instance de Grenoble en 2002, elle devient conseiller à la cour d'appel de Chambéry en 2005. Elle est installée dans les fonctions de président du tribunal de grande instance du Puy-en-Velay le 24 janvier 2011. Mme MONARD est chevalier de la légion d'honneur.