Bertrand Louvel

blouvel
Carrière

Docteur d’Etat en droit privé, Bertrand Louvel a d’abord été assistant des facultés de droit à l’université de Caen puis du Mans.

Major de sa promotion, il occupe, au sortir de l’Ecole nationale de la magistrature, les fonctions de juge aux tribunaux de grande instance de Nice et du Mans, ayant en charge le service du tribunal d’instance de Menton à partir de février 1980, puis celui du Mans de décembre 1981 à décembre 1984.

Il rejoint alors l’Ecole nationale de la magistrature comme maître de conférences pour y enseigner pendant près de deux ans les fonctions de l’instance.

Nommé chef de juridiction, il accède à la responsabilité de président de tribunal de grande instance successivement à Aurillac en septembre 1986, Pointe-à-Pitre en janvier 1991, Nevers en septembre 1993 et Brest en août 1997.

Au mois de novembre 2002, il est promu conseiller à la Cour de cassation pour exercer les fonctions de premier président de cour d’appel, d’abord à Limoges, puis, à compter de mai 2007, à Bordeaux.

Le 10 septembre 2009, il devient président de chambre à la Cour de cassation, où il est chargé de la direction du service de documentation, des études et du rapport (SDER) avant de se voir confier, le 14 janvier 2010, la présidence de la chambre criminelle.

Premier président de la Cour de cassation depuis le 16 juillet 2014, Bertrand Louvel préside, à ce titre, la formation plénière du Conseil supérieur de la magistrature ainsi que celle compétente à l’égard des magistrats du siège.

Il est aussi président du conseil d’administration de l’Ecole nationale de la magistrature et de l’Institut des hautes études sur la justice.

Distinctions

Il est Officier de la Légion d’Honneur et Officier dans l’Ordre National du Mérite.

Publications