Nominations

Salle des séances

Propositions du CSM

LE CONSEIL SUPERIEUR DE LA MAGISTRATURE, dans sa formation compétente à l'égard des magistrats du siège, dispose du pouvoir de proposition pour les fonctions du siège de la Cour de cassation - premier président, président de chambre, conseiller, conseiller en service extraordinaire, conseiller référendaire et auditeur - ainsi que pour celles de premier président de cour d'appel et de président de tribunal de grande instance. Pour ces quelques 400 postes, le Conseil dispose de l'initiative. Il recense les candidatures, étudie les dossiers des candidats, procède à I'audition de certains d'entre eux et arrête les propositions.

PROPOSITIONS DE NOMINATION DE LA FORMATION COMPÉTENTE A L'ÉGARD DES MAGISTRATS DU SIEGE : PREMIER PRÉSIDENT DE LA COUR D'APPEL DE DIJON
20 juillet 2016

La formation du Conseil supérieur de la magistrature compétente à l'égard des magistrats du siège a proposé la nomination, en qualité de premier président de la cour d'appel de Caen, de M. Jean-Michel MALATRASI, actuellement président du tribunal de grande instance de Marseille.

M. MALATRASI est entré dans la magistrature en 1980 où il a débuté en exerçant les fonctions de juge au tribunal de grande instance de Nevers puis au tribunal de grande instance de Nice en 1983.

Nommé vice-président au tribunal de grande instance de Draguignan en 1995, il devient conseiller à la cour d'appel d'Aix-en-Provence en 1998, avant de rejoindre les fonctions de président du tribunal de grande instance de Digne.

Nommé président du tribunal de grande instance de Meaux en 2010, il est installé dans les fonctions de président du tribunal de grande instance de Marseille le 2 septembre 2013.

M. MALATRASI est chevalier de l'ordre national du mérite.

PROPOSITIONS DE NOMINATION DE LA FORMATION COMPÉTENTE A L'ÉGARD DES MAGISTRATS DU SIEGE : PREMIER PRÉSIDENT DE LA COUR D'APPEL DE CAEN
20 juillet 2016

La formation du Conseil supérieur de la magistrature compétente à l'égard des magistrats du siège a proposé la nomination, en qualité de premier président de la cour d'appel de Caen, de M. Jean-Luc STOESSLE, actuellement président du tribunal de grande instance de Strasbourg.

M. STOESSLE est entré dans la magistrature en 1980 où il a débuté en exerçant les fonctions de juge au tribunal de grande instance de Sarreguemines puis de juge des enfants au tribunal de grande instance de Colmar en 1982.

Nommé vice-président au tribunal de grande instance de Mulhouse en 1987 puis au tribunal de grande instance de Besançon en 1992, il devient président du tribunal de grande instance de Laon en 2004 puis de Clermont-Ferrand en 2009.

Il est installé dans les fonctions de président du tribunal de grande instance de Strasbourg depuis le 24 septembre 2013.

PROPOSITIONS DE NOMINATION DE LA FORMATION COMPÉTENTE A L'ÉGARD DES MAGISTRATS DU SIEGE : PRÉSIDENCE DU TGI DE CAYENNE
6 juillet 2016

La formation du Conseil supérieur de la magistrature compétente à l'égard des magistrats du siège a proposé la nomination, en qualité de président du tribunal de grande instance de Cayenne de M. Patrick CHEVRIER actuellement président du tribunal de grande instance de Narbonne.

M. CHEVRIER est entré dans la magistrature en 1997 où il a débuté en exerçant les fonctions de juge placé auprès du premier président de la cour d'appel de Grenoble.

Nommé vice-président au tribunal de grande instance de Pointe-à-Pitre en 2006, il devient président du tribunal de grande instance de Dinan en 2009 puis conseiller chargé du secrétariat général de la première présidence de la cour d'appel de Fort-de-France en 2011.

Il est installé dans les fonctions de président du tribunal de grande instance de Narbonne le 18 novembre 2013.

PROPOSITIONS DE NOMINATION DE LA FORMATION COMPÉTENTE A L'ÉGARD DES MAGISTRATS DU SIEGE : PRÉSIDENCE DU TGI DE DIJON
6 juillet 2016

La formation du Conseil supérieur de la magistrature compétente à l'égard des magistrats du siège a proposé la nomination, en qualité de président du tribunal de grande instance Dijon de M. Bruno LAPLANE actuellement premier vice-président au tribunal de grande instance de Mulhouse.

M. LAPLANE est entré dans la magistrature en 1985 où il a débuté en exerçant les fonctions de juge au tribunal de grande instance de Strasbourg.

Nommé vice-président au tribunal de grande instance de Mulhouse en 1992, en charge du tribunal d'instance de Mulhouse, il devient conseiller à la cour d'appel de Colmar en 2000 puis conseiller chargé du secrétariat général de la première présidence en 2005.

Nommé président du tribunal de grande instance de Chaumont en 2008, il est installé dans les fonctions de premier vice-président au tribunal de grande instance de Mulhouse le 2 septembre 2013.